dimanche 24 juin 2018

30 ans de Journée Olympique

Chaque année depuis 1948, le comité International Olympique CIO appelle les pays membres à célébré l’unité Olympique et le sport à travers des événements sportifs pour les gens de toutes ages. Cette journée qui fête cette année ses 70 ans combine sport et mouvement afin de s’sensibiliser les populations aux bienfaits du sports en combinant les valeurs de l’olympisme « amitié, respect, excellence ». Avec pour slogan cette année, « Bouger, Apprendre, Découvrir ».

L’occasion de revoir de magnifique image des derniers Jeux Olympiques, notamment à Sotchi en 2014 ou en Corée du Sud en février dernier.


dimanche 10 juin 2018

NON à Sion 2026


Sans surprise, les Valaisans et Valaisannes ont dit non au crédit de 100 millions en vue de l’organisation des Jeux Olympiques Sion 2026 et donc non aux Jeux. Le non atteint 53,98%, un vote serré tout comme l’on été les citoyens Valaisan durant la campagne.  La Ville de Sion qui portait le projet à dit non à 60% comme l’indique la RTS sur sont site.

Les Citoyens Valaisan ont dit non au crédit mais surtout non à un projet Olympique mal présenté et mal configuré. Si la plupart d’entre eux ne sont pas contre les Jeux Olympiques, le projet de Sion 2026 était mal présenté notamment son financement et la répartition des fonds tout comme la durabilité des installations nécessaires au déroulement des Jeux. Si la plupart des installations sportives d’envergures existes déjà et n’aurait eu besoin que de quelques adaptations, d’autres aurait dû être construire pour les Jeux de manière provisoires ou durables.

Mais la plus grande inquiétude découle du financement global des Jeux Olympiques. La confédération accorde un budget de près d’un milliard de francs sur un cout total des Jeux estimé à 1,9 milliards de francs dont les 900 millions manquant sont financé par le CIO, la billetterie et les sponsors. Le Valais finance l'évènement à hauteur de 100 millions de francs, répartie entre les différents postes articulés en deux parties. 60 millions pour le subventionnement d’infrastructures durables et 40 millions pour la sécurité publiques.

La somme globale pour le financement des infrastructures sportives s’élève à 100 millions, la confédération participe à hauteur de 30%, soit 30 millions. Les 710 millions restant sont donc à la charge des cantons accueillant des épreuves, dont 60 millions pour le seul canton du Valais. Mais personne ne sait vraiment comment la somme globale est repartie entre les différentes infrastructures sportives nécessaires aux épreuves. Aucune estimation épreuves par épreuves n’a été réalisé.  Rien ne dit que cette somme sera suffisante.

La sécurité publique est estimée à 303 millions de francs, la Confédération accorde un crédit de 129 millions de francs, laissant les cantons financés seuls les 174 millions manquants, le Valais prenant à sa charge 40 millions de francs. Quid des 134 millions manquant ? d’où viennent-ils, qui les finances, comment la somme est-elle répartie entre les cantons organisateurs ? autant de questions sans réponses qui ont certainement fait basculer les Valaisans dans le camp du non.

Si le projet Olympique est désormais enterré, La Suisse doit maintenant le projeté dans l’avenir quant à l’accueil de grand événements sportifs d’envergures international et préparé l’organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse à Lausanne en 2020.

samedi 9 juin 2018

Alexis Pinturault stoppé dans sa préparation

Le skieur Français est stoppé dans sa préparation estival par une blessure au genou, dit syndrome de l’essuie-glace selon Ski Chrono.fr. Alexis Pinturault, présent ce week end au Défi Terrésens qui se déroule à Combloux confie au magazine français avoir déjà ressenti cette douleur il y a 1 an, expliquant qu’il n’y a pas grand-chose à faire à part patienter. Le champion devrait reprendre le ski en août.

Alexis Pinturault
Source Facebook


le syndrome de l'essuie-glace
Blessure typique des coureurs à pied, le syndrome de l’essuie-glace ou syndrome de la bandelette ilio-tibiale en terme médical, correspond à une inflammation du tenseur du Fascia Lata (TFL). Blessure pourtant banale, elle peut être longe à guérir et pénalisante.

Le tendon concerné par la douleur relie la face extérieure du genou à la hanche, il s’agit d’un tendon plat. En flexion ou lors d’un run, ce tendon vient frotter contre l’os externe du genou d’avant en arrière et ce frottement répété peut provoquer une inflammation appelée tendinite. La douleur se situe sur l’extérieur du genou et peut parfois se prolonger dans la cuisse ou le mollet.

La consultation d’un médecin du sport ou d’un kiné est recommandé afin de poser un diagnostic précit et mettre en place un protocole de traitement.

Plus d'information: la-semelle.com

mardi 5 juin 2018

Le Calendrier féminin de Coupe d'Europe Officialisé


La Fédération International de Ski a officialisé le calendrier Femmes de la Coupe d’Europe pour la saison 2018/2019 à venir. Les Femmes débuteront leur saison le 30 novembre 2018 à Funasdalen en Suède par un Slalom Géant et 1 décembre 2018 également par un Slalom Géant.

La Suisse recevra les compétitions de Coupe d’Europe les 21 et 22 janvier à Zinal pour deux Slalom Géant puis les 24 et 25 janvier les Femmes feront halte à Melchsee-Frutt pour deux slalom Géant. Les 28/29 janvier, les Femmes disputeront le grand test en vue des Jeux Olympiques de la Jeunesse Lausanne 2020 au Diablerets pour un Super-G et un Combiné.

La Suisse accueillera encore les femmes à Crans-Montana les 16 et 17 février 2019 pour deux descentes.




dimanche 20 mai 2018

Crans-Montana jusqu'en 2022


Crans-Montana prolonge aux calendriers de la Coupe du Monde. C’est sur Facebook que le comité d’organisation à annoncé la nouvelle. Réuni en Congrès à Costa Navarino en Grèce, la Fédération International de Ski à présenter le calendrier de la Coupe du Monde féminine pour les quatre années à venir.

Crans-Montana à obtenu le l’organisation de l’étape de Coupe du Monde dame jusqu’en 2022. Dès 2021, l’étape Valaisanne se déroulera la troisième semaine de Janvier soit avant les Championnats du Monde ou les Jeux Olympiques. La Fis souhaite en effet se focaliser sur les courses de vitesses sur la piste du Mont Lachaux. Une bonne nouvelle pour Crans-Montana qui ambitionne d’organiser les championnats du monde de ski en 2025.

Le calendrier des années à venir se déroulera comme suit :

23/24 février 2019: Descente et Combiné Alpin 
22/23 février 2020 : Descente et Super-G
23/24 janvier 2021 : Descente et Super-G
22/23 janvier 2022 : Descente et Super-G




Crans-Montana devient un classique dame

samedi 19 mai 2018

La FIS à acté la disparition du combiné

L’information était dans l’air depuis longtemps, elle est désormais officielle. Le combiné alpin, autrement appelé super-combiné, disparaitra en 2021. Les mondiaux d’Are en Suède en février 2019 verra doc le dernier champion et championne du monde de super-combiné. La Fédération International de Ski, réunie en congrès en Grèce a officialisé sa disparition.

Pour remplacer cette discipline, la FIS dispose déjà d’une discipline toute faite. Le Géant parallèle. Disputé cette saison tant chez les hommes que chez les femmes, cette nouvelle discipline devrait faire sont apparition au mondiaux de 2021 à Cortina puis aux calendriers de la coupe du monde avec médaille et globe à la clé.

La FIS n’a cependant pas encore annoncés les détails des sélections des coureurs.

Wendy Holdener à remporté le globe du combiné en 2018